Français  3. Visiter les Quartiers de L’Albaicín et du Sacromonte

L’Albaicín (Patrimoine de l’Humanité) et le Sacromonte sont deux des quartiers avec le plus de couleurs, de charme et d’histoire de la ville de Grenade.

Se promener dans L’Albaicín, c’est réaliser un voyage au cœur de ses racines mauresques, en plus d’un délice pour les sens. Parcourir son labyrinthe de rues étroites parfumées de jasmin, contempler les jardins des cármenes (ses demeures typiques) ou accompagner un thé aromatique avec une délicieuse pâte arabe, sont des expériences que le visiteur ne doit pas rater. Les lierres et les bougainvilliers recouvrent  les murs peints à la chaux. A l’intérieur, de beaux jardins, des potagers et des arbres fruitiers font des cármenes des petites alquerías (petites fermes), où explosent une exubérance et une couleur auxquelles participent toutes ses rues. Depuis ce quartier, on peut aussi contempler de beaux panoramas sur L’Alhambra, sur la ville et sur la plaine fertile de Grenade, comme vous pourrez le constater, par exemple, aux miradors de San Nicolás et de San Cristóbal.

Le quartier du Sacromonte est connu pour ses grottes, où les gitans célèbrent encore, tous les soirs, leurs fêtes flamenco  avec des chants et danses. Ce fut ici que s’installèrent les gitans qui accompagnaient les troupes des Rois Catholiques lorsqu’ils conquirent la ville. Les artisans travaillent l’osier, la forge et le cuivre, et les artistes y établirent les racines du flamenco. C’est ici que naquit la traditionnelle zambra, avec des danses et des chants autochtones tels que la mosca ou la cachucha.

Le principal monument du Sacromonte est son Abbaye, où sont conservés des reliques et des témoignages des premiers Chrétiens de Grenade et, parmi eux, le premier évêque de la ville: San Cecilio. Le Centre d’Interprétation du Sacromonte permet aussi de connaître parfaitement l’histoire de ce quartier.