Français  FRANCES

1. Visiter L’Alhambra et Le Generalife

L’ensemble de L’Alhambra et du Generalife, Patrimoine de l’Humanité, est le monument le plus emblématique, connu et visité de Grenade.

Ville, forteresse et palais des rois de la dynastie nazride, salles et jardins sont l’expression maximale de l’art musulman en Europe.

La grande surface du complexe et la beauté dominatrice de ses pièces font que sa visite dure deux heures et demie au minimum. Il est presque indispensable  de réserver l’entrée préalablement, surtout aux époques de plus forte affluence de visiteurs. La visite nocturne est une alternative magnifique pour ceux qui ont déjà connu le monument et désirent percevoir les arômes inédits, les sons et les images que la nuit éveille à L’Alhambra.

L’ensemble monumental est formé par l’Alcazaba, ville militaire fortifiée ; les Palais, résidence royale  et le palais et les jardins du Generalife, résidence royale d’été. L’eau, un bien rare au nord de l’Afrique, d’où est originaire la dynastie nazride, est présente dans les salles principales du monument : la célèbre Cour des Lions (Patio de los Leones), la non moins célèbre Cour des Myrtes (Patio de los Arrayanes), la Salle des Deux Soeurs (Sala de dos Hermanas), la salle des Abencerrajes, les Bains royaux...

Le Palais de Carlos V, de construction postérieure mais déjà intégré à l’ensemble monumental, commença à se construire en 1527 par l’architecte Pedro Machuca dans le plus pur style Renaissance.

Toute l’histoire de Grenade est passée devant les murs de L’Alhambra : on dit qu’il y eut un jardin où les monarques courraient entre les fleurs après les princesses. Les murs de la Salle des Secrets (Cuarto de los Secretos) prétendent que rien n’échappe à leurs oreilles. La Medina raconte qu’il y eut des temps de paix, et L‘Alcazaba qu’il y eut des temps de guerre. La Porte du Vin (Puerta del Vino) qu’il y eut de la joie et les cachots qu’il y avait de la tristesse.

Ses murs ont écouté “Donnez - lui l’aumône,  femme, car il n’y a rien de pire dans la vie que d’être aveugle à Grenade” (Dale limosna, mujer, que no hay en la vida nada como la pena de ser ciego en Granada). Restaurée au fil des jours, avec soin, L’Alhambra émerveille chaque année, plus de deux millions de visiteurs.