9. Faire des Courses à Grenade

Français

 Faire des Courses à Grenade

Grenade est un lieu idéal pour faire des courses, flâner dans ses rues, faire les magasins et les marchés aux puces.

C’est une manière attrayante et colorée d’entrer en contact avec sa culture et sa population. Dans cette terre d’artisans, les Grenadins sont des experts dans la fabrication de produits tels que les guitares artisanales, la poterie et la marqueterie, travail de luxueuse et pointilleuse ébénisterie qui consiste à décorer des meubles, des boîtes et toutes sortes d’objets aux dessins géométriques formés par des centaines de minuscules morceaux d’os, d’argent et de bois nobles. L’art nazride apparaît encore dans certaines des techniques de fabrication, telles que celles utilisées pour les coffrets, les commodes, les cadres, les chaises, les tables, les coffres, etc. La poterie conserve certains arts nazrides et andalous, qui s’expriment dans les carafes, les assiettes et les cruches décorées en vert et bleu. Le quartier de l’Albaicín est la zone de Grenade qui concentre le plus d’artisans.

Dans la capitale, les rues du centre sont idéales pour faire des courses: Alhóndiga, Ángel Ganivet, Gran Vía, Mesones, Plaza de Bib-Rambla, Recogidas, Reyes Católicos et Zacatín, pour en citer certaines. A Grenade, on trouve également de modernes et amples centres commerciaux avec de nombreux magasins.

Une autre zone intéressante pour courir les magasins est celle des alentours de Plaza Nueva, dans les ruelles de la Calderería Nueva et la Calderería Vieja. Ses commerces sont adaptés aux goûts occidentaux, mais on y respire encore un air arabe dans ses petites boutiques de parfums nazrides, cosmétique naturelle et vêtements des années 60. Dans l’ancien zouk de l’Alcaicería, on peut trouver des magasins avec les souvenirs les plus typiques de Grenade. Et à la Cuesta de Gomérez se situent les ateliers des constructeurs de guitares et les artisans de marqueterie.

Une façon amusante et pittoresque de faire des courses, c’est se rapprocher des petits marchés. Celui de la Plaza Larga se trouve dans le quartier de l’Albaicín, entre la Cuesta de la Alhacaba et la rue Panaderos. Là, parmi les terrasses des bars et les bancs à l’ombre, on installe tous les jours un marché de fleurs et fruits. Celui du quartier de La Chana se célèbre tous les mercredis matin et on y vend des fleurs, des fruits et des vêtements. Dans le quartier le plus peuplé de la capitale, el Zaidín, est organisé tous les samedis un grand marché dans les rues. Puis au marché de la Cartuja, dans la zone industrielle Almanjayar, tous les dimanches matin vous trouverez  fruits,  légumes,  vêtements et  chaussures.